Finale du championnat de France rugby à XIII 1959

« Je me souviens » de Claude Cassagnol #1 : finale du championnat de France 1959

Articles qui peuvent vous intéresser...

3 Réponses

  1. Cachau Henri dit :

    en tant que villeneuvois je ne peux être que sensible à ce rappel, cette finale est restée dans ma mémoire, et comme souligné j’en ai conservé l’amour d’un jeu vibrant et enlevé, de quoi nous faire réfléchir sur celui que nous devons dare-dare retrouver !

  2. Jean CAZENAVE dit :

    Le lendemain dans Midi Olympique le Redacteur en Chef de La Dépèche et du Midol, le grand journaliste René Mauriès (rien à voir avec le futur président de la Fédé), titrait en première page : « Une fantasia de la grande époque » , décrivant le match fabuleux auquel il avait assisté et le comparant à l’épopée treiziste d’avant guerre … mettant en lumière ce retour au jeu de mouvement qui avait fait la gloire du néo rugby, alors que le jeu dérivait depuis quelques années vers le « tenu béton » …

  3. BERTHOUMIEUX dit :

    Oui, quelles équipes! Les BENAUSSE,, PONSINET, LACANS… à Lézignan, les MERQUEY, FOUSSAT, BALLOUHEY, MAJOREL, A. LACAZE, TARROZZI… à Villeneuve. Des joueurs manieurs de ballons, totalement portés vers l’offensive, les cadrages, la création, et la vitesse d’exécution. Pas de mecs de 140 kg et pourtant des rudes, et dûrs au mal. J’avais 15 ans… On retrouve cet esprit de la vitesse, de la tonicité, de « l’explosivité » même, et du beau jeu, chez les TOULOUSAINS et les DRAGONS, par exemple.

Laisser un commentaire